Ouvrir un restaurant : les étapes à respecter pour réussir !

ouvrir un restaurant : les étapes à respecter

Ouvrir un restaurant n'est pas une promenade de santé, c'est une création d'entreprise sous toutes ses formes. Pour concrétiser votre projet vous devrez respecter certaines étapes administratives et financières pouvant influencer sa réussite. Lorsque l'on débute, il est important de se poser les bonnes questions : quelles sont les démarches législatives à suivre, comment rédiger un business plan parfait, quel budget allouer au projet ? Voici quelques conseils pour vous guider à vos débuts.

Immatriculation et statuts

Comme pour toute création d'entreprise, pour ouvrir un restaurant il faut passer par la case “démarches administratives” afin que votre activité existe officiellement. Au total, il y a 3 grandes étapes à ne pas négliger pour que la création de votre restaurant se passe sans accroc avec l'administration. Tout d'abord il faut immatriculer votre société au centre d'immatriculation RCS (registre des commerces et des sociétés) ou à la chambre des métiers, rédiger vos statuts et publier une annonce légale. Dans le cas où vous souhaitez louer votre local vous devrez en plus effectuer toutes les démarches relatives au bail commercial. Le dépôt de vos statuts et l'enregistrement doivent être faits au CFE de votre région (centre de formalités des entreprises).

 

Après avoir pris connaissance de toutes les démarches indispensables, vous devez déterminer le statut de votre société, c'est-à-dire sous quelle forme vous souhaitez exercer votre métier. Dans le cadre législatif actuel il vous est possible d'enregistrer votre activité comme société commerciale en optant pour un statut SARL, SAS, SASU, SNC, etc. Vous pouvez également l'enregistrer comme entreprise individuelle ou en auto-entrepreneur. Il faut savoir que chaque type de statut incombe à des responsabilités fiscales, juridiques et sociales différentes. Ces démarches sont souvent longues et complexes. Pour faire le meilleur choix et vous éviter de futurs aléas avec la justice, il est conseillé de se faire aider d'un professionnel tel un expert comptable.

Business plan et budget

Pour ouvrir votre restaurant établir un business plan est une étape importante. Le business plan est un document destiné à garantir la réussite et la viabilité de votre entreprise. Il permet entre autres choses de rassurer la banque sur votre capacité à rembourser votre crédit une fois l'activité lancée et également de garantir que vous ferez des bénéfices. Il est censé regrouper des documents regroupant des données prévisionnelles relatives à votre activité.

 

Un excellent business plan doit, en général, contenir :

- un bilan prévisionnel ;

- un compte de résultat prévisionnel ;

- une estimation de votre BFR (besoin en fonds de roulement) ;

- toutes les informations concernant la société comme le statut ou le régime social et fiscal ;

- des données résultant de l'étude marché.

 

Ouvrir un restaurant demande donc d'établir un budget précis, car il fait appel à la réalisation d'investissements diverses et au paiement de certaines charges. Parmi les investissements que vous devrez faire figurent : l'achat des meubles et la décoration de votre local, des différentes rénovations et aménagements à faire. Il faut également prévoir dans votre budget toutes les phases relatives la conception et l’équipement de votre cuisine professionnelle. Quant aux charges qui vous incombent, elles comprennent les frais relatifs à la création de la société, le loyer, les frais d'agence immobilière, les frais liés à l'eau, le gaz, l'électricité et l'abonnement téléphonique, l’achat de matières premières et les salaires (cuisiniers, chef cuisinier, chef de salle, serveurs, gérant, etc.).

 

Bref, pour ouvrir votre restaurant, il faut immatriculer votre entreprise et constituer un business plan en béton, et prévoir un budget indispensable à la création et à la viabilité de votre entreprise jusqu’à qu’il puisse s’autofinancer. Mais dans le cas où vous n’êtes pas en possession de ce budget, ouvrir un restaurant sans aucun apport est-il faisable?

Écrire commentaire

Commentaires: 0

La grande cuisine : une affaire de professionnels



Suivez nous sur les réseaux sociaux